De Figueira à Sesimbra

Finalement, nous restons bloqués plus de deux semaines à Figueira da Foz. Le mauvais temps et les vents contraires nous obligent à profiter de cette escale prolongée. Des pluies tropicales s’abattent sur la région, remplissant les annexes en peu de temps et transformant le port en un lieu digne des fleuves amazoniens. L’eau y est marron, et ce pendant plusieurs jours. Les mulets, propriétaires des lieux, meurent par manque d’oxygène. Pas question d’envisager un carénage dans cette eau boueuse.

 L’escale où l’on reste est aussi celle qui permet la rencontre. Nous sympathisons avec le capitaine de Find Us. Venu d’Allemagne, Reinhardt descend tranquillement vers le sud. Professeur de mathématiques et d’histoire, il est également professeur de musique et commence à enseigner la flûte à bec aux enfants. J’accompagne à la guitare, lui au clavier. En peu de temps, Awen acquiert des bases musicales non négligeables et apprend trois morceaux avec une folle envie de poursuivre son apprentissage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Coimbra

 Reinhardt nous propose également une sortie à Coimbra, la grande ville universitaire du Portugal. C’est là qu’est née la plus ancienne université du Portugal (1290). Aujourd’hui, on y compte plusieurs milliers d’étudiants. Deux parties constituent cette université : une ayant été développée au XVIe siècle et l’autre, dans la continuité de la première, comprenant des bâtiments datant de l’après-guerre. Après la visite de ces lieux d’étude, nous découvrons un jardin botanique important en pleine ville, datant du XVIIe siècle. Nous marchons beaucoup avant de rejoindre notre voiture. Sur le chemin du retour, nous découvrons des rizières ainsi que les dégâts occasionnés par les fortes pluies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Cabo Montego

 Le lendemain, direction le Cabo Montego que l’on avait passé par voie maritime. La vue est superbe avec ses grandes étendues de forêts et de plages de sables blancs. Nous terminons ce petit périple par un café dans le village de pêcheurs jouxtant Figueira.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 En attendant que le port ouvre ses portes

 Patiemment, et en compagnie des équipages voisins et des locaux qui commencent à nous connaître, nous attendons que le port rouvre. L’entrée du port qui coïncide avec la sortie du fleuve Montego, est en effet une zone à risque en cas de forte houle. Les vagues déferlent créant une véritable barre infranchissable comme à Etel en Bretagne Sud. Lors d’une petite accalmie de vent, quatre pêcheurs locaux y ont d’ailleurs trouvé la mort sur un bateau de 16 mètres qui a été retourné… Une dure journée au port.

Dans l’attente, nous continuons l’école et les enfants s’entraînent au roller. Puis une petite fenêtre favorable au départ s’ouvre devant nous. Nous mettons les voiles vers le sud le dernier jour d’octobre.

montage

 Sesimbra

 Après plus de 24h de navigation côtière, nous décidons de faire une pause à Sesimbra au sud de Lisbonne afin de laisser le temps au vent de revenir. La place est très agréable avec le retour d’un beau soleil et de sa chaleur apaisante. Nous restons finalement trois nuits au port.

La ville est très touristique, mais à cette période, il n’y a que très peu de monde. L’accueil au port est parfait et nos voisins anglo-portugais nous proposent gentiment de nous emmener en voiture au supermarché, afin de refaire un petit avitaillement avant notre départ pour les Canaries. Finalement, Terry nous emmène aussi au château dont on aperçoit les murailles en créneaux du port. Une petite église a été construite à l’intérieur de l’enceinte avec en contrebas un cimetière. De là-haut, la vue est magnifique sur les falaises et l’anse de Sesimbra.

Au port, nous rencontrons aussi un Normand à la retraite qui emmène les touristes voir les fonds sous-marins près des falaises. Il y a aussi les Danois de Taranga, un solide voilier en aluminium de 60 pieds, avec qui nous sympathisons. Les enfants du bord jouent vite avec les nôtres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour résumer, l’escale fut brève mais fort agréable. Nous pensons retourner un jour au Portugal pour approfondir nos connaissances sur ce superbe pays.

 Le 3 novembre, nous mettons les voiles vers Graciosa aux Canaries pour une traversée mémorable…

 A bientôt avec la suite du voyage.

 On espère que vous allez bien. Merci pour tous vos messages auxquels nous essayons de répondre dès que possible.

 Bon vent à vous tous.

 Sonia

3 réflexions sur “De Figueira à Sesimbra

  1. Bonjour a tous,
    Cela faisait quelques temps que je n’étais pas allée sur le site, ça fait plaisir de vous voir en photos. Awen et Arthur ont bien grandi depuis la dernière fois que je vous ai vu.
    On parle souvent de vous à l’accueil, et de votre progression.
    j’espère que vous allez tous bien et surtout que vous profitez bien de votre merveilleux voyage.
    Les enfants de l’école et moi même vous souhaitons bonne continuation et à bientôt pour plus de nouvelles.
    Nathalie.

  2. Salut Awen c’est moi Léa l.p , tu me manques beaucoup j’ai regardé les photos tu as de la chances d’avoir vu des dauphins (je rêve d’en voir depuis toujours) le coucher de soleil est magnifique j’espère que pour toi tout va bien .

    Gros bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s