Des Asturies à la Galice

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mieux que le Festival Interceltique de Lorient ! Nous faisons notre virée touristique sur la côte nord de l’Espagne, profitant des paysages des Asturies puis de la Galice.

 Météo oblige, nous devons encore faire preuve de patience avant de pousser vers le sud. Après Gijon, nous avons visé El Ferrol, pour finalement faire une pause à Luarca, un petit port de pêche qui nous a abrités pendant une pause de quelques heures en fin de nuit pour dormir un peu. Puis nous avons repris la mer.

 Arrêt à nouveau. Bon accueil à Ribadeo. Nous avons néanmoins trouvé que le port était cher et la ville pas très vivante. Le lendemain, nous avons donc remis les voiles dans peu de vent. Et nouvel arrêt à Viveiro, en Galice.

Nous ne sommes pas mécontents d’avoir trouvé refuge ici. Les responsables du port sont très sympas, la place bon marché et la ville authentique. Nous nous posons un peu avant de repartir lorsque la météo sera favorable. Nous pouvons faire l’école, nous reposer et flâner. Brice en a profité pour faire un nettoyage de coque en plongée. Un équipage lorientais attend également ici. Le monde est petit…

 Hier, alors que Brice allait observer un mouillage avec un vélo prêté par le port, le reste de l’équipage faisait une ascension vers le mirador et la chapelle de San Roque à 353 mètres d’altitude. Finalement, Brice a fait aussi l’ascension en vélo. Digne d’un coureur du tour de France !

Magnifique marche, dans une forêt d’eucalyptus. Ecureuils, biches, faons, cerfs, émeus, ânes, les animaux étaient de la partie pour le plus grand plaisir de tous.

Là-haut, personne. Mais on imagine que l’été ou les WE ensoleillés, les locaux viennent se promener dans ce parc naturel où la vue sur la baie est imprenable. Des tables et barbecues en pierres permettent à la nature d’être préservée.

 Niveau température, on ne se plaint pas. 25°C dans le bateau, promenades en Tee-Shirt. Le tri sélectif est aussi mis en place, mais on ne trouve pas beaucoup de produits biologiques dans les grandes surfaces. Il va falloir viser les marchés locaux.

 On a hâte d’être au Portugal…

 A bientôt !

 Sonia